C’est toujours compliqué de commencer un nouveau morceau : de nouvelles difficultés, un nouveau tempo, une nouvelle tonalité…. Au départ, j’ai eu beaucoup de mal à savoir comment aborder une nouvelle partition mais j’ai fini par mettre en évidence 5 conseils pour optimiser mon déchiffrage. Je les partage avec-vous aujourd’hui.

1. Décomposer la partition … et son travail

C’est vraiment essentiel pour déchiffrer un morceau. Je m’explique, il faut décomposer la partition en parties cohérentes : en phrases musicales. Cela permet de prendre conscience de la structure du morceau (utile pour mieux l’interpréter), mais cela vous permet surtout de répartir votre travail et de progresser plus vite dans la partition.

Comment les reconnaître ces « phrases musicales » ?

Partition piano

Plusieurs indicateurs vous montre la fin d’une phrase musicale, en voici quelques uns :

–       Un silence (Point 1 sur l’image ci-dessus)

–       Une liaison (Point 2 sur l’image ci dessus)

–       Un changement de nuance (Point 3 sur l’image ci-dessus)

 

Comment s’en servir pour déchiffrer une partition ?

Partition piano

Une fois ces phrases repérées je vous conseille de travailler par « phrase+1 note » (Voir image ci dessus). Ainsi vous terminez sur la première note de la phrase suivante. Cela vous permet de ne pas créer de « saccades » entre vos parties.

Enfin, avant de passer à la partie suivante travaillez selon ce schéma :

–       Main gauche en rythme

–       Main droite en rythme

–       Mains ensembles en rythme

2. Commencer à un tempo plus lent

Travaillez avec le métronome dès que vous commencez à prendre un peu d’aisance sur une partie. Ce n’est pas agréable, c’est compliqué mais c’est une étape indispensable du déchiffrage si vous voulez que votre morceau ressemble à quelque chose rapidement. Le tempo de départ dépend de votre niveau et du morceau. Mais généralement essayez de commencer à 60 bpm. Ajustez en fonction J

N’oubliez pas : C’est d’abord le rythme qui fait d’un morceau ce qu’il est.

3. Ne pas chercher à jouer avec la pédale et les nuances au début du déchiffrage 

Ne vous encombrez pas avec les détails lorsque vous commencez à déchiffrer. Dès que vous commencez à jouer mains ensembles à la vitesse normale correctement, vous pouvez commencer à vous y intéresser aux pédales.

4. S’imposer le bon doigté dès le début du déchiffrage

Prenez cette bonne habitude dès le début de votre apprentissage : commencez par imprimer votre partition et à mettre en évidence les doigtés qui vous posent problème. S’il n’est pas indiqué, notez le doigté qui nécessite le moins de mouvement de la main possible.

 

5. Ne jamais rester bloquer trop longtemps sur un passage de la partition

Et non ! Ce n’est pas contraire à mon explication de décomposition du travail. Il faut que vous découpiez votre travail, mais si une partie à déchiffrer vous pose plus problèmes passez-y 1 jour ou 2 puis passez à la suivante. Revenez-y ensuite un jour après et travaillez-la un petit peu à chaque fois.

S’acharner sur une partie pendant des semaines ne vous fera pas progresser. Vous allez vous énerver, votre main va se raidir, vous allez surjouer et au final : vous allez régresser et finir par vous lasser du morceau.

Déchiffrez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HAUT