?

À quoi servent les pédales du piano ?

Les pédales du piano ? C’est une évidence pour certains ou encore une intuition pour d’autres, mais il est important de bien les distinguer.

Il y a 3 « pédales » sur un piano. Elles peuvent être disposées différemment d’un piano à l’autre mais elles sont généralement situées ensemble, en bas, au centre de votre piano.

 

Pédales du piano

 

De gauche à droite nous avons donc :

1. La pédale douce (una corda) 

Elle est rarement utilisée en musique moderne mais vous pourrez être amené à en avoir besoin pour des morceaux classiques. Elle permet de réduire le volume sonore de chaque note.

 

Quand l’utiliser ? Pourquoi ne pas utiliser la sourdine ?

La sourdine déforme le son des notes du fait de la présence du feutre. La pédale douce est vraiment une pédale d’expression et donc je jeu. On l’utilise surtout pour accentuer la douceur des notes quand notre touché ne peut pas être plus faible, c’est à dire dans le cas des nuances pianissimo (pp). Je parle des différentes nuances au piano dans cet article.

 

2La sourdine

La sourdine intercale un feutre entre les marteaux du piano et les cordes, pour atténuer très fortement le son de votre piano pour ne pas déranger les personnes qui sont près de vous.

 

3La pédale forte (la plus utilisée)

Elle permet de libérer le son de l’instrument : les étouffoirs ne bloquent plus les cordes quand le pianiste relâche la touche. Elle permet surtout de créer une liaison lorsqu’il est demandé de jouer des notes éloignées, pour éviter une « rupture » dans la mélodie. Certaines œuvres et certaines nuances seraient impossibles à jouer sans cette pédale !

 

Mais quand relâcher le pied ? Quand l’utiliser ?

Pour ma part, on m’a toujours appris à relâcher le pied au moment du changement « d’accord » ou à chaque accord si celui-ci est répété. Par « accord » j’entends harmonie, par exemple l’enchaînement des notes SOL-SI-RE (accord de SOL majeur) et de DO-MI-SOL (accord de DO majeur). On aura naturellement plus tendance à appuyer la pédale dans les morceaux plus lents et doux que dans les morceaux plus rapide pour éviter la cacophonie. Il faut utiliser la pédale forte avec modération et discernement.

Quelques conseils

 N’hésitez pas à utiliser des annotations sur la partition pour mieux vous y retrouver. Elles sont parfois présentes sous la forme de « Ped » pour la pédale forte : Il suffit alors de reproduire le schéma pour le reste du morceau.  Ces indications restent des suggestions, libre à vous de les adapter selon vos goûts. Partition pédale

Comment utiliser les édales du piano

 

– ESSAYEZ ! Faites vous plaisir et essayer de nouvelles choses avec les pédales. Elles peuvent vraiment donner une autre dimension à vos morceaux. Qui sait ? De vos expérimentations vous découvrirez peut être une nouvelle manière d’interpréter vos morceaux.

– Utilisez un livre à placer en dessous de la pédale si elle est trop haute. C’est vraiment essentiel de jouer à la bonne hauteur.

 

Dans certains cas, seulement 2 pédales sont présentes sur le bas du piano :

  • La pédale forte
  • La pédale douce

La sourdine est alors située à droite en dessous du clavier sous la forme d’un levier ou d’une manivelle.

Apprendre le piano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HAUT